11 h 42

11 h 42

Paula entendit des hurlements dans le couloir, puis une clef qui tentait de trouver sa voie pour ouvrir. Timothée était toujours assis à taper de manière répétitive. Elle l’attrapa juste à temps pour le faire reculer avant que ne s’engouffrent Kate et David portant Thomas se débattant et gesticulant dans tous les sens.
— Mais c’est l’apocalypse ou quoi  ?
Après avoir verrouillé la porte et libéré Thomas, le niveau sonore avait encore augmenté d’un cran dans les locaux.
— Vous avez vu en bas au bord du champ  ?
Kate était déjà à la fenêtre.
— Mon Dieu, mais qu’est-ce qu’il se passe  ?
— Je n’en sais rien, mais c’est un truc dingue en tout cas. Les jeunes filent au travers comme s’il n’y avait rien et les autres sont systématiquement refoulés. Et puis ça le fait partout, regardez, tout le tour du champ, ça n’est pas juste à un endroit  !
— Et plus loin, c’est le même schéma, on dirait un bunker avec une foule agglutinée devant  !
David s’était rapproché pour observer.
— Il doit forcément y avoir une explication.
C’était une scène de panique qui se jouait sur leurs yeux. Entre les cris, les pleurs et la fureur, on pouvait remarquer certains adultes tenter de forcer à coup de tronçonneuse ou de hache la barrière végétale qui ne cédait pas. Plus loin, d’autres essayaient d’arracher en tirant à l’aide de câbles attachés sur des 4x4 et n’obtenaient pas plus de résultats.

0.0